fbpx

Bouger pour ton corps ou ton cerveau : la marche à suivre ! 😍

Chose promise, chose due, on te parlait succinctement la semaine derniĂšre des autres carburants qu’utilise notre organisme pour bien fonctionner đŸ”„. Faire le choix d’une alimentation saine et Ă©quilibrĂ©e est d’autant plus “utile” si on l’accompagne d’une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre. Bien manger c’est bien, bien manger et bouger : c’est (presque) s’assurer un organisme en pleine santĂ© !  (presque car notre carburant rĂ©gisseur, ou le « chef carburant » y joue aussi pour beaucoup : les pensĂ©es). On te partage dans cet article nos derniĂšres trouvailles en la matiĂšre, issues des appuis scientifiques ainsi que de nos expĂ©riences personnelles.

Pourquoi c’est important de bouger ?

Si nous savons tous vaguement que rester physiquement actif est essentiel pour avoir une vie longue, saine et productive, nous ne savons pas exactement ce qui se passe dans notre corps pour produire ce résultat.

En quelques points, voici les bienfaits de l’activitĂ© physique d’un point de vue physiologique :

  • Elle permet d’avoir une bonne condition physique ce qui, au-delĂ  de l’amĂ©lioration de tes performances sportives, facilitera ta vie quotidienne (monter des escaliers ou une petite cĂŽte sans ĂȘtre essoufflĂ©(e) par exemple)
  • Elle protĂšge contre les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et angine de poitrine), quel que soit l’ñge.
  • Elle protĂšge contre certains cancers en particulier celui du sein chez la femme, de la prostate chez l’homme, et du cĂŽlon chez les deux sexes.
  • Elle rĂ©duit le risque de diabĂšte et aide Ă  mieux Ă©quilibrer le taux de sucre dans le sang (glycĂ©mie).
  • Elle facilite la stabilitĂ© de la pression artĂ©rielle.
  • Elle est efficace pour le maintien du poids de forme et peut rĂ©duire les risques d’obĂ©sitĂ©.
  • Elle amĂ©liore le sommeil.
  • Elle lutte efficacement contre le stress, la dĂ©pression, l’anxiĂ©tĂ© (voir ci-dessous pour plus de dĂ©tails).
  • Elle amĂ©liore le processus de vieillissement et protĂšge contre la perte d’autonomie.

Et du cĂŽtĂ© du cerveau ? 🧠

L’activitĂ© physique n’amĂ©liore pas seulement notre santĂ© « corporelle », elle engendre Ă©galement des modifications positives dans notre cerveau : le niveau de production des neurotransmetteurs (dopamine, sĂ©rotonine, noradrĂ©naline
) augmente aprĂšs une activitĂ© physique, neurotransmetteurs bien connus pour leur effet sur l’humeur et la dĂ©pression. Mais pas que ! L’activitĂ© physique « donne plus de puissance au cerveau » en amĂ©liorant la neurogĂ©nĂšse : elle favorise l’apparition de nouveaux neurones dans le cerveau notamment dans l’hippocampe, une structure du cerveau impliquĂ©e dans l’apprentissage et la mĂ©moire. C’est d’ailleurs l’une des seules parties du cerveau qui peut lui fabriquer de nouvelles cellules et le sport facilite ce processus. On sait Ă©galement que l’hippocampe a un rĂŽle dans la crĂ©ativitĂ© et l’imagination.

Effets bĂ©nĂ©fiques de l’activitĂ© physique Ă  court terme sur notre santĂ© mentale : impacte l’humeur, la crĂ©ativitĂ©, la sensation de bonheur. Effets sur le long terme : les mĂȘmes que ceux Ă  court terme + satisfaction personnelle, prĂ©vient certaines maladies comme Alzheimer, Parkinson, des attaques, ainsi que le dĂ©clin dĂ» Ă  l’ñge.

// TĂ©lĂ©charge ton guide gratuit « Les bases d’une vie saine » //
Un guide pour acquĂ©rir les bases d’une alimentation saine
Et comprendre comment améliorer ta santé (+ celle de tes proches).

Comment on s’y prend ? Des trucs à faire ou ne pas faire ?

Se mettre ou se remettre au sport, fait souvent partie du top 10 des rĂ©solutions ou des envies annoncĂ©es de dĂ©but d’annĂ©e (peut-ĂȘtre dans les tiennes aussi ?). Mais souvent, un ou deux mois plus tard, ces bonnes intentions sont abandonnĂ©es, pas parce qu’on ne fait pas d’effort pour continuer mais tout simplement car nous n’avons pas trouvĂ© la bonne formule qui marche pour nous.

Comment bouger pour une démarche pérenne ?

    1. D’abord : ĂȘtre actif dans son quotidien Notre quotidien est facilitĂ© par toujours plus de confort (transports motorisĂ©s, ascenseurs, etc.), ce qui contribue Ă  nous rendre plus sĂ©dentaire. Adopter un mode de vie actif consiste Ă  augmenter notre pratique d’activitĂ© physique et Ă  rester moins longtemps assis(e) ou allongĂ©(e). Quelques idĂ©es pour rester actif au quotidien : privilĂ©gie les escaliers plutĂŽt que l’ascenseur, les activitĂ©s qui demandent la mobilisation du corps (jardinage, bricolage, mĂ©nage), dĂ©place-toi le plus possible Ă  pied, Ă  vĂ©lo, en trottinette. Et enfin, si tu es amenĂ©(e) Ă  rester longtemps assis(e) pour travailler, n’oublie pas de te lever et de bouger toutes les 2 heures.
 
    1. La nature comme terrain de jeu  Avec peu d’équipement, nous pouvons ĂȘtre actifs et nous amuser ! Les randonnĂ©es en famille ou entre amis, la course Ă  pied ou le trail pour dĂ©couvrir le paysage, la visite des environs et chemins peu connus en vĂ©lo dans un rayon de 20km autour de chez toi
 Tellement de possibilitĂ©s selon ce que tu aimes. En plus d’ĂȘtre actif, tu prends un grand bol d’air frais.
 
  1. Si tu choisis d’adhĂ©rer Ă  une salle de sport, nous recommandons de privilĂ©gier l’entraĂźnement fonctionnel (functional training). Il a pour objectif principal de rĂ©apprendre Ă  notre corps Ă  bouger naturellement et retrouver toutes ses fonctions initiales et naturelles, de maniĂšre Ă  compenser les dĂ©sĂ©quilibres engendrĂ©s par notre mode de vie trop sĂ©dentaire. Le principe est de travailler le mouvement en entier et non le muscle de maniĂšre isolĂ©e (comme cela se fait dans l’entraĂźnement traditionnel en musculation, ou de maniĂšre encore plus artificielle avec les machines). On obtient ainsi une sollicitation des chaĂźnes musculaires dans leur intĂ©gralitĂ©. Le corps va retrouver naturellement son harmonie, sa fluiditĂ© et son Ă©quilibre.

  2. À quelle frĂ©quence ?  Nous te partageons ici des recommandations gĂ©nĂ©rales. Garde en mĂ©moire que chaque personne est diffĂ©rente et que tes besoins seront certainement trĂšs diffĂ©rents de la voisine JosĂ©phine ! Le mouvement n’est pas forcĂ©ment un sport intense. Une activitĂ© physique modĂ©rĂ©e est bĂ©nĂ©fique pour la santĂ©, Ă  condition d’avoir une durĂ©e minimale de 30 minutes, une intensitĂ© modĂ©rĂ©e et d’ĂȘtre pratiquĂ©e au moins 4 jours par semaine (au choix ou en combinant : marche, vĂ©lo, yoga – hatha yoga, tai chi, qi gong, pilates, etc).​ Une activitĂ© physique d’intensitĂ© Ă©levĂ©e (type course, cross-training, tennis, boxe, sport collectif, etc) est bĂ©nĂ©fique pour la santĂ© Ă  condition qu’elle ait une durĂ©e de 20 minutes et qu’elle soit pratiquĂ©e 3 fois par semaine. ​​

  3. Bouger pour prendre soin de son corps, car on l’aime 💋😍 Quand on choisit de se (re)mettre au sport, c’est bien souvent avec l’intention de changer de silhouette. On focalise sur les petits dĂ©tails qui finissent par nous insupporter (cellulite, poignĂ©es d’amour, graisse sur le ventre / les cuisses / ailleurs, surpoids, etc). Le problĂšme avec ça, c’est qu’on se lance dans le sport avec un sentiment de haine envers notre corps, et non pas d’amour. Aucun rĂ©sultat durable n’est atteint avec un foyer de haine comme combustible. Bien sĂ»r, il est normal (et louable) de vouloir amĂ©liorer notre apparence physique. Tout est question de choisir sur quel bord on se place ! On t’encourage Ă  choisir de bouger ton corps car tu l’aimes et que tu veux prendre (plus) soin de lui plutĂŽt que pour exterminer certains “dĂ©fauts”. Et comme par magie, ces “dĂ©fauts” disparaĂźtront en pratiquant une activitĂ© physique depuis le bord “Amour”.

Sur ce, on te laisse avec ces conseils, à relire quand tu as une baisse de motiv’, et on te souhaite une bonne semaine !

Tu aimes le contenu de cet article ? Inscris-toi à la SuperLetter pour recevoir chaque semaine, des articles et des conseils exclusifs, réservés aux abonnés.  

🔒100% sĂ©curisĂ©. Vos donnĂ©es restent confidentielles.

D'autres articles qui pourraient t'intéresser :